Navigation dans la catégorie: etudier histoire de l’art 🎓

Ma stratégie pour valider mon premier semestre d’histoire


Pour ce premier REX ( Retour d’Expérience comme on dit « au bureau »), je vais vous expliquer mes choix et calculs stratégiques pour maximiser mes chances de réussite et limiter les casses aux rattrapages. La plateforme du SEAD ( Service d’Etudes à Distance) nous a donné accès à nos cours fin septembre – début octobre, ce qui concordait parfaitement avec mes…

Ma rentrée en L1 histoire de l’art par correspondance


Bonjour,

Après avoir lutté pour m’inscrire à la fac, je voulais vous consacrer un article pour parler de ma licence en histoire de l’art et vous dire tout ! Enfin tout ce que j’aurai aimé qu’on m’apprenne avant de m’inscrire dans ce cursus !

Qu’est ce qu’on étudie en histoire de l’art?

Je vais commencer par les cours. Il y a quatre ans quand je me suis inscrite, le premier semestre ne contenait que des cours d’ histoire moderne  (XVe au XVIIIe) et contemporaine (XVIIIe – maintenant). C’était mon point fort. ♥️ Là cette année, surprise, je me retrouve avec trois cours sur le Moyen-Âge, deux sur l’antiquité dont un cours qui n’en est pas un ; c’est à dire que le prof a posté des images dans un PDF avec des légendes. Et en commentaire  » Je vous laisse rechercher les descriptions de ces cinquante oeuvres ». LOL. 

Une fois éliminé le tiers du semestre en révisant les cours du Moyen-Âge, il nous reste un cours de méthodologie ( chiiiiiiiant), un peu d’architecture sur la Renaissance et deux UE de langues. A ce propos cette année ils ne font plus de néerlandais donc je me suis plongée dans l’étude de l’italien en me disant comme tous mes confrères “ Tiens italien débutant ça devrait pas être trop difficile, c’est des points faciles à gagner ”. Hé bien il s’avère que c’est fauuuux.  (Non è verooooo)

Rendez-vous sur Hellocoton !

S’inscrire en licence d’histoire de l’art à Lille


J’ai toujours aimé les rentrées des classes. Non seulement j’avais du beau matériel tout neuf mais en plus j’étais ultra motivée à apprendre et à découvrir plein de choses.

Dans cet élan de positivisme et de nostalgie, j’ai décidé de me réinscrire en licence d’histoire de l’art. Licence que j’avais essayé de suivre pendant mon année de césure entre ma première et deuxième année de master et à laquelle j’avais échoué faute de préparation. (Ben oui, faut pas se mentir)

Comme je ne suis plus étudiante et par conséquent que j’ai beaucoup moins de vacances et de temps libre, je suis désormais moins gourmande, je ferai un semestre par an.

Bref, je suis très enthousiaste sur ce nouveau projet. Mais si j’avais su qu’en 2018 se réinscrire à la Fac était tout un programme en soi, je m’y serai pris beaucoup plus tôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !