Pour ce premier REX ( Retour d’Expérience comme on dit « au bureau »), je vais vous expliquer mes choix et calculs stratégiques pour maximiser mes chances de réussite et limiter les casses aux rattrapages.

La plateforme du SEAD ( Service d’Etudes à Distance) nous a donné accès à nos cours fin septembre – début octobre, ce qui concordait parfaitement avec mes deux semaines de vacances en Californie. (Après cinq mois sans vacances ça faisait du bien de partir! ). Autant vous dire que j’avais déjà perdu deux semaines de précieuses révisions.

Les cours sont très denses, c’est pourquoi j’ai choisi de ne faire qu’un semestre par an. Beaucoup d’étudiants par correspondance ne font que la moitié des cours, ou piochent quelques cours par ci par là car nos emplois du temps ne nous permettent pas de suivre l’ensemble des cours pour l’année.

Les partiels sont début janvier, ce qui permet de manger la bûche de Noël tout en révisant les Carolingiens. *Joie*


1. Analyser ses cours et son temps disponible


Liste des UE du premier semestre en L1 histoire de l’art

Les cours d’architectures me semblaient très compliqués à apprendre, il y a énormément de vocabulaire et une méthodologie très rigoureuse à appliquer. J’ai donc décidé de mettre mes 3 cours d’architectures ( UE2, UE3 et UE8) en suspendant et de les réviser pour les rattrapages en juin, ce qui me laisse quatre mois pour les étudier.

J’ai ainsi privilégié les cours d’histoire pures ainsi que la période du Moyen-Age. Adieu donc l’UE1 sur l’antiquité, faute de temps.

L’UE9 anglais avait déjà été validée ( 14/20) lors de ma première inscription en licence d’histoire de l’art, cinq ans auparavant. Il faut savoir que les UE validées sont valables 10 ans !

Et le projet étudiant : UE10 était une série de QCM ainsi que le test Voltaire (un QCM pour valider son niveau de français), à valider durant le premier semestre. C’est assez facile à obtenir 🙂


2. Se faire plaisir !


Je rappelle que je fais cette licence pour moi et uniquement M.O.I. Inutile de se mettre la pression, il s’agit d’abord d’un plaisir d’apprendre et d’élargir sa culture ! J’ai regardé l’ensemble des matières et j’ai choisi de ne passer que les matières qui m’inspirent le plus ! A savoir :

UE 3 : initiation à l’histoire de l’art médiéval TD.

Le cours était passionnant mais très dense, je dirais une petite cinquantaine de tableaux, couvrant dix siècles d’histoire, la période allant du Ve au XVe siècle. Le prof est disponible via la plateforme, il ne semble être un bon professeur à l’écoute et qui note positivement, c’est à dire qu’il cherche d’abord à comprendre l’analyse plutôt que de repérer les mots clés. Nous sommes tombés sur 10 définitions tels que « Définir l’Assomption et illustrer d’un exemple », ainsi qu’une analyse de style pour l’Evangile du Couronnement dont j’avais oublié le nom, à relier avec le règne des Carolingiens. Je n’ai pas brillé à cet examen mais je pense avoir la moyenne 🙂

UE 6 : Italien

Je t’en avais déjà parlé ici, l’italien a été un choix à regret. Je voulais reprendre mon néerlandais, mais cette langue n’était plus disponible. Latin et grec ancien n’était pas disponible par distance et j’avais déjà fait de l’espagnol pendant 8 ans sans trop aimer cette langue. J’ai finalement choisi italien en me disant qu’une nouvelle langue débutant ça devait être facile à valider. GROSSE ERREUR !

Le professeur d’italien nous a fait acheté 3 livres, sans correction. Aucune correction n’est proposée par le professeur ni aucune traduction. J’ai fini par traduire mes textes sur Google Translate ( ne fait pas ça c’est mal), et j’ai acheté une méthode Assimil bien mieux faites que ces 3 livres. Pour les devoirs, nous nous échangions nos corrections entre étudiants. Cette entraide nous a vraiment permis d’avancer et de ne pas stagner sur nos difficultés. J’ai aussi demandé de l’aide à un un ami qui habite à Rome. Pour le reste c’est beaucoup de temps passé sur italien-facile.com

J’ai passé trois jours de révisions à pratiquer uniquement des exercices de grammaire italienne. Je me suis donnée à fond pour ne pas passer cette matière au rattrapage. Au final, ça a payé. L’examen était une série d’exercices de grammaire et une traduction d’un prospectus de la ville d’Assise. Je pense avoir validé cette UE !

Ce qui est bien dommage, c’est que de nombreux étudiants vont abandonner cette langue car le cours n’est pas construit. Pour ma part, j’aime beaucoup cette langue, je vais essayer de la continuer même si c’est difficile de travailler seule dans son coin.

ASTUCES : si comme moi vous avez fait une licence de langues, certaines étudiants demandent une dispense de cours pour les langues. Alors oui, ça vous fait économiser deux cours mais vous êtes perdants car la scolarité va vous valider ce cours avec un 10. Hors, si vous maitrisez ces langues, je vous invite fortement à les passer et à obtenir une note supérieure à 15 pour gagner des points d’avance car les UE et semestres se compensent.

Par exemple, si vous avez obtenu un 5/20 en architecture ( UE8) et un 15/20 en anglais, votre anglais compense votre architecture pour le semestre 🙂

UE 5 : Méthodologie

En général, la méthodo ce n’est pas ma tasse de thé. J’ai préféré validé vite fait cette UE.

ATTENTION : dans cette UE, il y a deux cours. Un cours de méthodologie antique et un cours de méthodologie médiévale. La note finale est la moyenne des deux.

La méthodologie antique consiste à réécrire selon les normes bibliographiques, définir deux mots, lister 3 dictionnaires de recherche ( à apprendre par coeur) et à listeR les erreurs d’un document.

La méthodologie médiévale consiste à définir plusieurs expressions, effectuer une analyse d’architecture et identifier les deux sujets, qui cette année étaient :

  • Une sculpture d’un chapiteau : Abraham et les 3 anges (que personne n’a reconnu haha)
  • Une peinture de la Transfiguration ( que personne n’a reconnu aussi)
Peinture de la Transfiguration représentant Jésus, Elie et Moïse

Bon, pour cette UE là je suis assez mitigée, je dois avoir entre 8 et 11… keep fingers crossed

UE 7 : histoire ancienne et médiévale

Mon sujet préféré qui a tourné à la catastrophe !

L’histoire ancienne était la Grèce et la Rome antique. Le cours était hyper dense. Le prof nous a fait des listes de révisions qui évidemment n’étaient pas dans son examen. Bref, j’avais bien fiché la Grèce et la moitié de la Rome antique, mais au vu de toutes les dates et l’examen un vendredi à 16H30… Mon cerveau n’était plus qu’une bouillie. Je comptais avoir un petit 8 et cartonner en histoire médiévale car encore une fois, les deux notes se compensent ! 🙂

Pour l’histoire médiévale, là c’était le clou du spectacle. Nous sommes rentrés dans l’amphi avec …45 minutes de retard. Le stress et l’approche du weekend ont surexcité la salle d’examen, malgré les nombreuses demandes de « SILENCE ». Deux personnes ont distribué les sujets pour un amphi de 300 places, c’était horriblement long. Ils se sont emmêlés les pinceaux dans les différents sujets. Et après avoir travaillé 1H sur le sujet on nous annonce que :  » Pour les étudiants au SEAD ( Service Etude à Distance  = votre serviteur) le sujet médiéval n’est pas le bon. Votre examen est donc annulé. Il faudra voir avec la scolarité pour repasser cet examen.”.

Ok super, j’ai donc planché su cet examen pendant deux jours, j’avais bien répondu à 90% des questions, tout ça pour rien. Je ne parle même pas des autres étudiants en SEAD qui ne peuvent pas se permettre d’annuler un examen et revenir aussi facilement. Petite pensée à mes camarades qui habitent à l’étranger, notamment à une fille bien sympathique qui habite à Bangkok et qui a fait le déplacement spécialement pour les examens.

Donc pour cette UE, c’est le flou total. Nous devons écrire à la scolarité pour  » en savoir plus ».



En résumé


Je ressors un peu énervée, soulagée et fatiguée de cette semaine d’examen. J’ai eu la joie de poser une semaine de vacances pour me réveiller à 6 heures tous les jours, et me les peler dans une BU pas chauffée. (J’ai fini par capituler et réviser chez moi.)

Je pense avoir validé entre 2 et 4 UE. Il me reste entre 3 et 6 UE pour le rattrapage. On verra en fonction des notes.

Petit point négatif : je ne sais plus tenir le coup! Etudier 6 matières m’a mise complément KO. Jeudi, je n’en pouvais plus, j’ai fini par faire une sieste de deux heures et dodo à 21H30 !

Et vous, avez vous passé des examens ?
Ou avez-vous profité des fêtes tranquillement? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Post

Chef de projet digital et étudiante en histoire de l’art. Depuis deux ans, je suis les cours du Louvre le soir. Cette année je me (re) lance dans une licence d’histoire de l’art par correspondance. Organisation, méthodologies, peintures, expositions, musées, séries, films historiques et bien plus encore. Je vous raconte tout sur mon blog !

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire