Archives mensuelles : novembre 2018

1918 : le retour à la paix et la fin des conflits ?


Musée de l’Armée : À l’est, la guerre sans fin : 1918-1923

Après la signature du traité de Versailles le 28 juin 1919, de nombreux de pays européens sont gangrenés par la famine et par les troubles sociaux et politiques. La guerre se poursuit à l’Est et au Proche-Orient jusqu’en 1923. L’éclatement de l’Empire Austro-Hongrois, de l’Empire Ottoman et de l’Empire Allemand font renaître les crispations nationalistes et crée de nouveaux pays. L’exposition : À l’est, la guerre sans fin : 1918-1923 que je suis allée voir hier revient sur cette période et couvre la majorité des conflits. Je vous la conseille vivement même si au vu des nombreux sujets qu’elle couvre on peut vite se perdre et avoir l’impression de survoler le sujet.

1918-1919 : les rêves brisées de l’entre deux guerres

Arte avait fait une excellente série sur les conflits naissance entre les deux guerres mondiales : 1918-1939 les rêves brisées de l’entre deux guerres. Les réalisateurs sont allés puiser photos, films et correspondances privées dans vingt-trois pays pour illustrer cette période.

Composée de 8 épisodes, nous suivons les parcours de 13 personnages, célèbres ou inconnus. On y retrouve Hans Beimler, un ancien sous-officier allemand du Kaiser, communiste, il participe à la mutinerie des marins de Kiel, prélude à l’effondrement de l’Empire allemand.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commémoration du centenaire : 3 films pour se replonger dans la première guerre mondiale


A l’occasion de la commémoration de l’armistice de 1918 je vous propose ces 3 films qui m’avaient beaucoup plu et qui changent du classique  » Un long dimanche de fiançailles ».

1. Mémoire de jeunesse

Mémoires de jeunesse est une adaptation de l’autobiographie « Testament of Youth » par Vera Brittain. Elle y raconte sa jeunesse insouciante jusqu’à son expérience sur le front en tant qu’infirmière et le début de sa croisade pour le pacifisme. Vera Brittain deviendra l’une des grandes figures pacifistes et féministes de l’histoire britannique.

Le film commence sur son combat pour intégré Oxford et y étudier la littérature anglaise. En 1915, elle décide de s’engager comme infirmière sur le front. Son frère et son fiancé sont également partis se battre en France.

Cette réalisation est l’un de mes plus gros coups de coeur. Je ne cache ma passion pour les productions britanniques à l’eau de rose et les anglais sont définitivement les maitres des films historiques. Ce drame montre à la fois l’émancipation des femmes, le sacrifice d’une génération et les débuts du pacifisme. Les acteurs Alicia Vikander et Kit Harrington ne sont plus à présenter. J’aime particulièrement la poésie qui émane de ce film. Bref sortez vos mouchoirs, votre thé et vos petits scones !

Rendez-vous sur Hellocoton !